Découverte des prouesses d’ingénierie de Dubai depuis l’espace

Terre depuis l'espace à Dubaï

Cette image satellite du satellite Copernicus Sentinel-2 prise en janvier 2024 permet de comprendre la croissance de Dubaï et ses îles artificielles emblématiques. Crédit : Données modifiées du satellite Copernicus Sentinel (2023), traitées par l’ESA, CC BY-SA 3.0 IGO

Mettant en évidence le développement de Dubaï et ses îles artificielles, une image en fausses couleurs du satellite Sentinel-2 révèle l’expansion urbaine rapide de la ville et ses caractéristiques côtières distinctives, y compris les Palm Islands et le port de Jebel Ali, grâce à des techniques d’imagerie avancées.

Cette image en fausses couleurs acquise par la mission Copernicus Sentinel-2 montre la ville de Dubaï et ses environs aux Émirats arabes unis.

Dubaï est l’un des sept émirats qui composent les Émirats arabes unis (EAU). Située au sud-est du golfe Persique sur la péninsule arabique, Dubaï se trouve dans le désert arabique. Identifiée comme l’une des villes à la croissance la plus rapide, Dubaï est passée d’une superficie de seulement 54 km2 en 1975 à 977 km2 en 2015.

Merveilles architecturales et remblaiement

Les îles artificielles de Dubaï le long de la côte sont clairement visibles. Les plus emblématiques sont les deux immenses îles en forme de palmier, Palm Jebel Ali, la plus grande, et Palm Jumeirah, située à environ 15 km à l’est. Plus au nord se trouvent les World Islands, une collection de 300 îlots en forme de continents du monde et entourés par une digue en forme ovale.

Terre depuis l'espace à Dubaï Zoom

Cette vue pivotée et recadrée de l’image ci-dessus montre les îles artificielles de Dubaï en détail. Crédit : Données modifiées du satellite Copernicus Sentinel (2023), traitées par l’ESA, CC BY-SA 3.0 IGO

La structure en forme de fourche adjacente à Palm Jebel Ali est le port commercial animé de Jebel Ali, lui-même artificiel et réputé être le plus grand port artificiel au monde. Le réseau d’îles artificielles qui a remodelé ce segment de la côte du Golfe est le plus grand effort de remblaiement au monde. La profondeur relativement faible du Golfe et la large plate-forme continentale au large de la côte de Dubaï ont rendu possible la construction de ces merveilles.

Techniques d’imagerie avancée et aperçus environnementaux

Dans cette image, capturée le 23 janvier 2024, des informations du canal proche infrarouge du satellite Copernicus Sentinel-2 ont été utilisées pour mettre en évidence la végétation en rouge vif et les plans d’eau dans différentes nuances de bleu.

Les eaux plus profondes, telles que le Golfe et Dubai Creek – le bras de mer salé naturel sinueux à travers Downtown Dubai – sont visibles en bleu foncé, tandis que les lacs et lagunes apparaissent en bleu électrique.

Les zones végétalisées rouges parsemées indiquent principalement des terrains de golf, des jardins, des parcs et des champs agricoles. Ces champs utilisent des systèmes d’irrigation traditionnels et à pivot central faciles à repérer en raison de leur forme circulaire.

Les variations de couleur dans l’image représentent différents types de surfaces. Les dunes de sable dans des tons de jaune sont prédominantes au centre, tandis que les reliefs accidentés et les sommets montagneux s’étendent en marron sur la droite de l’image.