Équipage de la station spatiale remplace le matériel scientifique en attendant le ravitaillement





Ravitailleur Progress 81


Ravitailleur Progress 81 quitte la station spatiale

Le vaisseau de ravitaillement ISS Progress 81 de Roscosmos est photographié à 266 miles au-dessus de l’océan Pacifique au large des îles Kouriles, après s’être détaché du port arrière du module de service Zvezda. Crédit : NASA

L’équipage de l’Expédition 70 compte les jours jusqu’à l’arrivée des nouveaux ravitaillements alors que le Progress se rapproche de son lancement mercredi. À bord de la Station spatiale internationale, les remplacements de matériel scientifique et les audits de cargaison figuraient en tête de l’ordre du jour pour les sept résidents orbitaux.

Le Progress 87 a décollé du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan à 22h25 HNE le mercredi 14 février. Chargé de près de trois tonnes de nourriture, de carburant et de fournitures, le Progress s’amarrera à la station autour de 1h12 du matin le samedi 17 février, où il restera pendant environ six mois.

L'astronaute Satoshi Furukawa observe la Terre depuis l'intérieur de la Cupola

L’astronaute de la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) et ingénieur de vol de l’Expédition 70, Satoshi Furukawa, observe la Terre depuis la « fenêtre sur le monde » de la Station spatiale internationale, également connue sous le nom de Cupola. Le laboratoire orbital survolait 274 miles au-dessus de l’océan Atlantique Sud au moment de cette photographie. Crédit : NASA

Dans le laboratoire Kibo, l’ingénieur de vol Satoshi Furukawa de la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) a passé la journée à travailler sur le four de lévitation électrostatique (ELF). ELF permet des recherches thermophysiques sûres en microgravité, offrant aux scientifiques et aux ingénieurs l’occasion d’observer ce qui se passe aux matériaux exposés à des températures élevées dans l’environnement spatial. Avec l’aide de l’ingénieur de vol Loral O’Hara de la NASA, Furukawa a récupéré ELF, puis a remplacé les contrôleurs de capteurs sur le dispositif avant de le réinstaller.

O’Hara a effectué certaines tâches de plomberie en orbite le matin, et après avoir aidé Furukawa, elle a échangé les manches dans la boîte à gants des sciences de la vie, une zone de travail scellée que les astronautes utilisent pour mener diverses enquêtes sur les sciences de la vie et la technologie.

Soirée cinéma à bord de la Station spatiale internationale

Les membres de la mission Axiom 3 (Ax-3) et de l’équipage de l’Expédition 70 se retrouvent pour une soirée cinéma à l’intérieur du module Harmony de la Station spatiale internationale. De gauche à droite, on trouve, le pilote de Ax-3 Walter Villadei; le commandant de Ax-3 Michael López-Alegría; les ingénieurs de vol de l’Expédition 70 Loral O’Hara et Jasmin Moghbeli, tous deux de la NASA; et les spécialistes de mission de Ax-3 Marcus Wandt et Alper Gezeravcı.

Dans le module Destiny, le commandant Andreas Mogensen de l’ESA (Agence spatiale européenne) a installé de nouvelles cartouches d’échantillons dans le laboratoire de science des matériaux, une charge utile utilisée pour la recherche de matériaux en microgravité. Ensuite, Mogensen a prélevé des échantillons d’eau au distributeur d’eau potable de la station, avant de terminer une séance de VR pour l’exercice et de soins mentaux par RV.

Dans le cadre de la science en cours, les membres de l’équipage étudient la combustion en microgravité pour déterminer comment la flammabilité du matériau est affectée par les températures de combustion à travers une expérience appelée SoFIE-GEL. Le matin, l’ingénieur de vol Jasmin Moghbeli de la NASA a remplacé les échantillons d’expérience pour l’enquête. Elle est ensuite passée aux opérations de chargement, déchargeant des fournitures et de la science qui ont été livrées lors de la 20e mission de ravitaillement commercial de Northrop Grumman.

Dans le segment de Roscosmos, le trio de cosmonautes – Oleg Kononenko, Nikolai Chub et Konstantin Borisov – s’est occupé des inventaires et des audits de cargaison tout au long de la journée. Borisov a également mené une session de pilotage, une expérience en cours qui permet aux membres de l’équipage de pratiquer des techniques de pilotage.