Illusions cosmiques : Hubble repère une galaxie spirale déguisée

Galaxie NGC 4423

Cette image du télescope spatial Hubble présente NGC 4423, une galaxie dans la constellation de la Vierge. Elle semble irrégulière à première vue mais est en réalité une galaxie spirale. Sa véritable forme, caractérisée par une bulbe central dense et des bras spiraux, est obscurcie en raison de notre angle de vision fixe depuis la Terre. Crédit : ESA/Hubble & NASA, M. Sun

NGC 4423, située dans la Vierge, apparaît de manière trompeuse comme une galaxie irrégulière mais est en réalité une galaxie spirale. Notre perspective fixe depuis la Terre limite notre vue, et malgré le mouvement des objets célestes, il est peu probable que nous observions un changement dans notre vision de NGC 4423 en raison des distances immenses dans l’espace.

Ici, nous voyons NGC 4423, une galaxie située à environ 55 millions d’années-lumière dans la constellation de la Vierge. Sur cette image, NGC 4423 semble avoir une forme assez irrégulière, tubulaire, il pourrait donc être surprenant de découvrir qu’il s’agit en réalité d’une galaxie spirale. En le sachant, nous pouvons distinguer le bulbe central plus dense de la galaxie, et le disque environnant moins dense (la partie qui comprend les bras spiraux).

Si NGC 4423 était vu de face, il ressemblerait à la forme que nous associons le plus aux galaxies spirales : les bras courbés spectaculaires s’étendant à partir d’un centre lumineux, entrecoupés de régions plus sombres et moins peuplées. Mais lorsque nous observons le ciel, nous sommes contraints par les alignements relatifs entre la Terre et les objets que nous observons : nous ne pouvons pas simplement repositionner la Terre pour obtenir une meilleure vue de face sur NGC 4423 !

Bien sûr, les objets célestes ne restent pas immobiles dans l’espace, mais se déplacent souvent à des vitesses extrêmement rapides les uns par rapport aux autres. Cela pourrait laisser penser que, si une galaxie se déplace dans une direction fortuite par rapport à la Terre, nous pourrions être en mesure de l’observer selon une perspective sensiblement différente une fois qu’elle se sera suffisamment déplacée. Cela est théoriquement possible, mais la réalité est que les distances dans l’espace sont simplement trop grandes, et la durée de vie humaine est trop courte, pour qu’un changement notable dans l’alignement relatif se produise. En d’autres termes, c’est plus ou moins la vue sur NGC 4423 que nous aurons toujours !