Ça coule de source


durée : 00:26:01

Dans ce nouvel épisode, Fred et Jamy nous emmènent sur les traces de l’eau. Remontant le courant, Fred nous invite au cœur des galeries de la source de la Joie, qui alimentent les robinets parisiens.

Jamy nous présente le très connu cycle de l’eau. Mais ce qui est moins connu, c’est la façon dont l’eau est filtrée par le sol pour rejoindre les sources.

Fred suit donc le trajet de l’eau, depuis la source jusqu’aux aqueducs, immense réseau souterrain qui mène l’eau jusqu’aux grandes villes. Il nous emmène sous la forêt de Fontainebleau où les sources du sud de Paris acheminent l’eau. On y contrôle sa potabilité et on y ajoute un peu de chlore. Le chlore sert à préserver l’eau des bactéries qu’elle pourrait encore rencontrer sur son long trajet.

Une fois traitée, l’eau parcourt le réseau d’aqueducs en pente douce jusqu’à de grands réservoirs. Fred nous fait visiter celui de Montsouris qui date de 1874 : de grands piliers émergent d’une salle inondée qui permet de réguler la consommation d’eau. Si les aqueducs déversent de l’eau en permanence, la consommation, elle, varie.

Ensuite, direction l’usine d’Ivry, une usine de traitement qui permet de nettoyer l’eau de la Seine. Depuis son laboratoire, Jamy explique pourquoi l’eau du fleuve est boueuse et pleine de déchet. Fred, lui, continue sa poursuite du circuit à travers l’usine : l’eau est filtrée à travers différents matériaux, puis traitée pour éliminer les odeurs. Enfin elle est stockée dans d’immenses bassins où les mauvaises bactéries sont éliminées. En tout, 12h de nettoyage pour chaque goutte d’eau avant de rejoindre le réseau de distribution ! Et la route est encore longue, car une fois consommée et rejetée dans les égouts, il faut la récupérer…

Laisser un commentaire